Retour aux cours

Formation pro • débutant

0% terminé
0/0 Steps
  1. La formation pro
    Présentation de la formation #F11
    6 parties
  2. Qu'est ce que la pole dance ?
    Les bases #F12
    3 parties
    |
    3 quiz
  3. Savoir être en public #F1B
    3 parties
    |
    3 quiz
  4. Méthode pédagogique #F1C
    8 parties
    |
    3 quiz
  5. Pédagogie
    Conseils pédagogiques pour le niveau initiation #F17
    1 partie
  6. Premières inversion #F25
    3 parties
  7. Pédagogie pour la chorégraphie #F26
    2 parties
  8. Pédagogie pour l’acrobatie #F27
    3 parties
  9. Aborder le spinning #F34
    2 parties
  10. Chorégraphie #F24
    2 parties
  11. Chorégraphie
    Acrobatiques, chorégraphie & fluidité #F37
    5 parties
  12. L’interprétation #F38
    4 parties
  13. Studio owner
    Monter son studio #F1E
    9 parties
Progression de la leçon
0% terminé

Conseils

Attention : on travaille généralement 3 à 5 mouvements maximum lors d’un cours initiation d’1h ou d’1h30, suivis d’un petit enchaînement très simple. Il vaut mieux prendre le temps pour que les élèves comprennent et assimilent correctement les basiques, et enchaîner quelques mouvements pour le côté dansé et plus ludique, plutôt que de vouloir en faire trop à ce niveau.

Le niveau initiation comprend donc 10 mouvements et poses en tout, + la marche en déséquilibre, à enseigner à un groupe de niveau initiation, selon le temps dont on dispose et les aptitudes du groupe. 

On peut dans tous les cas proposer rapidement de travailler aussi d’une seule main (pour les figures pour lesquelles c’est possible), et dans un deuxième temps du côté opposé (main faible), en tournant donc dans le sens inverse, ce qui donnera une bien meilleure maîtrise à moyen terme et renforcera le corps de façon plus équilibrée. 

On peut aussi travailler davantage la chorégraphie, ce qui n’est jamais inutile pour améliorer la fluidité et l’aisance, et pour faire travailler la coordination, la mémoire et l’interprétation. 

Et, bien entendu, chaque enseignant peut proposer des mouvements de transition de son choix, issus de différents styles de danse, à condition qu’ils soient simples, car l’initiation à la pole dance implique une grande quantité d’informations sur des techniques peu familières à la plupart des personnes, et ce en peu de temps.

Pour se donner de l’élan afin de tourner facilement, on fait faire aux élèves quelques pas avant chaque spin. Ces pas, pour des raisons tout simplement mécaniques, devront toujours (sauf cas spécifiques) commencer par le pied extérieur. Ils seront donc d’un nombre pair si le spin est induit par la jambe extérieure, et impair si c’est la jambe intérieure qui amorce la figure. 

Cependant, au bout de quelques séances, et lorsque les élèves ont compris comment utiliser le déséquilibre, et donc leur propre poids pour tourner, il est préférable de leur faire travailler les figures directement, sans les quelques pas préalables, ou en en laissant un seul juste pour amorcer le mouvement. Là aussi, ce travail permet une bien meilleure maîtrise du mouvement à court terme.

Grâce à ces techniques de base, abordées par l’apprentissage de ces 10 figures simples, les élèves pourront ensuite passer au niveau débutant en étant préparés à aborder des mouvements plus complexes. 

Le fait de séparer les niveaux initiation et débutant permet d’éviter de ralentir un groupe à chaque nouvel arrivant, avec les techniques de base. Et les nouveaux arrivants ne se sentent pas perdus en voyant les élèves initiés travailler sur des mouvements et enchaînements plus difficiles.