Retour aux cours

Formation pro • débutant

0% terminé
0/0 Steps
  1. La formation pro
    Présentation de la formation #F11
    6 parties
  2. Qu'est ce que la pole dance ?
    Les bases #F12
    3 parties
    |
    3 quiz
  3. Savoir être en public #F1B
    3 parties
    |
    3 quiz
  4. Méthode pédagogique #F1C
    8 parties
    |
    3 quiz
  5. Pédagogie
    Conseils pédagogiques pour le niveau initiation #F17
    1 partie
  6. Premières inversion #F25
    3 parties
  7. Pédagogie pour la chorégraphie #F26
    2 parties
  8. Pédagogie pour l’acrobatie #F27
    3 parties
  9. Aborder le spinning #F34
    2 parties
  10. Chorégraphie #F24
    2 parties
  11. Chorégraphie
    Acrobatiques, chorégraphie & fluidité #F37
    5 parties
  12. L’interprétation #F38
    4 parties
  13. Studio owner
    Monter son studio #F1E
    9 parties
Progression de la leçon
0% terminé

Premières inversion

22570

Une des meilleures manières d’aider l’élève à faire face à sa peur du vide  est de lui proposer une parade. Sachant qu’il sera soutenu en cas de chute ou de glissade, il sera plus enclin à essayer quand même de faire le mouvement dont il a peur. 

Or, une parade, pour être efficace, doit être d’abord bien placée. Si vos mains sont au mauvais endroit, vous vous apercevrez vite que votre élève vous échappe des mains en cas de chute, et ce quels que soient votre gabarit et le sien. Et vous perdrez toute crédibilité en tant que pareur. Le prochain élève que vous proposerez de parer n’aura plus trop confiance ! 

La plupart du temps, vos mains doivent soutenir le bassin de la personne, surtout en inversion. Car, si vous bloquez le bassin, tout le corps est stoppé dans sa chute, mais si vous attrapez les jambes, ou les bras, vous tirerez simplement sur ce (ou ces) membre(s), pendant que le reste du corps continue sa dégringolade… 

Votre propre posture pendant une parade est également très importante, car vous devez être prêt, si l’élève perd sa prise, à le rattraper. Assurez-vous d’être stable, pieds parallèles ou légèrement ouverts, écartés d’environ la largeur du bassin. Les genoux légèrement fléchis, afin que si vous vous retrouvez avec tout le poids du corps de l’élève sur les bras, ce ne soit pas votre dos qui prenne, car vous devez vous préserver aussi. Vos mains sont en général placées au niveau de ses hanches, sans forcément le toucher, mais très proches, de façon à pouvoir rapidement l’entourer si nécessaire. 

En revanche, une parade est destinée à rassurer l’élève pendant sa tentative d’exécuter le mouvement, et à l’assurer en cas de chute. Eventuellement, vous pouvez en profiter pour l’aider un peu, s’il n’y arrive vraiment pas tout seul, à aller plus loin dans le mouvement ou la posture, afin qu’il en ait au moins la sensation, ce qui l’aidera la fois suivante. Mais parer n’est pas faire le mouvement à la place de la personne. On la soutient, on l’aide, on la guide.