Retour aux cours

Formation pro • débutant

0% terminé
0/0 Étapes
  1. La formation pro
    Présentation de la formation #F11
    6 parties
  2. Qu'est ce que la pole dance ?
    Les bases #F12
    3 parties
    |
    3 quiz
  3. Savoir être en public #F1B
    3 parties
    |
    3 quiz
  4. Méthode pédagogique #F1C
    8 parties
    |
    3 quiz
  5. Pédagogie
    Conseils pédagogiques pour le niveau initiation #F17
    1 partie
  6. Premières inversion #F25
    3 parties
  7. Pédagogie pour la chorégraphie #F26
    2 parties
  8. Pédagogie pour l’acrobatie #F27
    3 parties
  9. Aborder le spinning #F34
    2 parties
  10. Chorégraphie #F24
    2 parties
  11. Chorégraphie
    Acrobatiques, chorégraphie & fluidité #F37
    5 parties
  12. L’interprétation #F38
    4 parties
  13. Studio owner
    Monter son studio #F1E
    9 parties
Progression de la leçon
0% terminé

Méthode pédagogique

10980

Dans la mesure où vous pouvez être amené, même au niveau initiation, à enseigner à vos élèves quelques poses sur la barre un peu plus aériennes que les spins basiques, il est important d’avoir, dès à présent, au moins les bases de ce qu’est une bonne parade.

Certains élèves auront parfois du mal à oser même essayer une figure, simplement à cause de la peur de tomber, de ne pas tenir sur la barre. La plupart n’ont jamais tenté ce type d’exercice, et ne savent pas si leurs muscles seront suffisamment forts.

Il ne faut pas laisser ce manque de confiance s’installer, et les empêcher d’avancer. La meilleure façon de les rassurer est parfois de leur proposer d’essayer de faire le mouvement avec votre aide.

De plus, vous pourrez à ce moment leur donner des indications précises, afin de compenser la perte de repères qui accompagne généralement toute posture inversée.

Mais attention : aider ne veut pas dire « faire à la place de » Si vous portez complètement l’élève lors de sa tentative, il ne sentira pas le mouvement, ni les parties de son corps qu’il doit impliquer pour le réussir !

Une bonne parade est là pour rassurer avant tout : l’élève doit sentir que, s’il venait à lâcher, il ne tomberait pas car vous le tenez.

Eventuellement, si une personne a vraiment du mal à ressentir comment il doit faire un mouvement, vous pouvez l’aider en le portant sur une petite distance, pour qu’il trouve, justement, la sensation. Mais si vous lui faites faire complètement le mouvement, il sera toujours incapable de le faire seul. Parer, c’est en fait guider et sécuriser.